La deuxième "Journée de rencontres et d'échanges" sur les OFP a réuni plus de 260 participants.

        Le mercredi 24 octobre 2012 s’est tenu à Paris, à l’initiative de l’Association Objectif OFP, une "Journée de rencontre et d'échanges" , sur le thème "Les OFP aujourd'hui, des projets aux entreprises opérationnelles".
        Jean-Eric Paquet, Directeur - Réseau Européen de Mobilité à la Commission de l'UE a ouvert les travaux en mettant en perspective l'action de longue haleine engagée par la Commission et les travaux en cours pour garantir plus de souplesse et d"efficacité à notre système ferroviaire dans lequel il a estimé que les OFP avaient toute leur place comme acteurs et comme ferments de progrès, alors que la situation du fret ferroviaire en France peut devenir un handicap pour l'Europe.

        Plus de 260 participants, promoteurs de projets d’Opérateurs Ferroviaires de Proximité, chargeurs, logisticiens, entreprises ferroviaires, représentants de l’Etat et des collectivités locales, organisations consulaires, bureaux d’étude, fournisseurs de matériels ou de prestations, ont suivi les exposés et les 4 débats débats thèmatiques organisés. Ces échanges ont montré que les besoins insatisfaits par l'offre ferroviaire actuelle sont immenses, que le modèle économique des OFP est validé par des réalisations opérationnelles sur le terrain, malgré les contraintes et difficultés encore à lever, et que des facteurs de développement sont à l'oeuvre, tant pour l'optimisation de la maintenance des lignes dédiées au fret que pour l'offre de services novateurs.

        Jacques Chauvineau a présenté une synthèse de la Journée qui a été conclue par François Poupard, Directeur Adjoint du cabinet, qui représentait Frédéric Cuvilier, Ministre des Transports de la Mer et de la Pèche, retenu par une réunion interministérielle; François Poupard a confirmé l'intérêt du Ministère pour la démarche de création des OFP en relevant le dynamisme et l'enthousiasme des acteurs ainsi engagés dans le renouveau du fret ferroviaire
Liste des presents Journee OFP24oct 2012 (Données, 0,02 Mo)
00 Fret ferroviaire Donnees de contexte (Pdf, 1,47 Mo)

Télécharger tous les documents dans un fichier compressé
Numéro spécial OFP de La Lettre Ferroviaire (Lien)

Exposé introductif de Jean-Eric Paquet, Directeur Réseau Européen de Mobilité à la Commission de l’Union européenne


JE Paquet comp            Jean-Eric Paquet a ouvert les travaux en mettant en perspective l'action de longue haleine engagée par la Commis¬sion pour garantir plus de souplesse et d’efficacité à notre système ferroviaire.
           Il a estimé que les OFP présentaient un grand intérêt pour l'Union européenne ; s'il est vrai que le principe de subsidiarité pourrait faire penser qu'il s'agit d'un sujet purement national, il apparaît que les OFP sont indispensables pour l'alimenta-tion du réseau principal fret que promeut la Commission, et de plus ils constituent des ferments de progrès alors que la si-tuation du fret ferroviaire en France peut devenir un handicap pour l'Europe.
          Il a ensuite exposé rapidement l'avance-ment du « quatrième paquet ferroviaire » que la Commission doit présenter pro-chainement, en insistant sur les impératifs contradictoires à satisfaire en matière de gouvernance : • La responsabilité complète et intégrée du Gestionnaire d'Infrastructure et sa séparation d'avec l'opérateur historique, dont cependant le rôle particulier ne peut être oublié. • La nécessité d'une gouvernance globale pour permettre des choix stratégiques pertinents.

          En conclusion, Jean-Eric Paquet a consi-déré que « c'est compliqué, mais il faudra y arriver !»

Quatre séances ont permis de présenter les besoins des territoires, la situation et le modèle économique des OFP, la question des infrastructures fret dans les ports et les territoires et les nouvelles offres en préparation.

    La première séance  était animée par André Marcon, Président de CCI France et très bon connaisseur de  la problématique du fret territorial. Après quatre exposés ciblés sur certains aspects des besoins des territoires, un débat a réuni les intervenants rejoints par le Professeur Pierre Zembri, de l'Université de Cergy et Vincent Duguay, Directeur Commercial de RFF.L'importance de l'évaluation et de la gouvernance des infrastructures fret pertinentes a été relevée
   C.Godin, de la CCI Bretagne, a présenté les besoins de transport de la Bretagne, territoire de plus en plus délaissé par l'offre de fret ferroviaire et qui s'organise pour réagir.
11 C. Godin Le besoin de redeploiement du fret ferroviaire en Bretagne (Pdf, 1,38 Mo)
Elisabeth Lenet, de l'Institut Technologique FCBA a présenté les résultats de l'étude Intermod Bois financée par le PREDIT et  portant sur les conditions d'une offre ferroviaire intéressante pour la filière bois
12 E.Lenet Conditions du developpement de lintermodalite dans la filiere bois (Pdf, 1,23 Mo)
Etude Inter Mod Bois (Lien)
Michel Lomberty, Président de la Commission Logistique de l'UNPG a présenté les besoins de transport de l'industrie des produits de carrière, sur la base des conclusions d'une intéressante étude de l'UNPG-UNICEM
13 M.Lomberty Les produits de carriere (Pdf, 2,85 Mo)
Etude Transport des granulats UNPG (Lien)
Les produits agricoles sont déjà un gros utilisateur du fret ferroviaire, mais sa part modale peut être sensiblement accrue comme l'a expliqué Christian Gleize, de Transport Fer Val de l'Indre
14 C.Gleize Les produits agricoles (Pdf, 0,79 Mo)
La situation générale des OFP et leur modèle économique économique ont ensuite été abordés, suivi par une présentation des trois OFP "territoriaux" en  activité, chacun traitant de plus d'un des aspects importants de leur développement. Cette deuxième séance de la matinée , animée par Philippe Boucheteil, Président de l'AFWP et Vice Président de TLF, a été conclue par une table ronde réunissant les intervenants rejoints par Frédéric Grivot, Président de l'Union Nationale de la Petite et Moyenne Entreprise. Les points ralentissant le développement des OFP ont été analysés avec des échanges avec les participants
Dans le premier exposé, André Thinières délégué d'Objectif OFP a présenté la situation globale des OFP en opération et analysé les grands postes d'un modèle économique d'OFP "type"
21 A.Thinieres Situation et modele economique des OFP (Pdf, 0,78 Mo)
Jean-Jacques Mary, fondateur de CFR, l'OFP Morvan, a fait le point sur son développement et traité de la stratégie de location des matériels de traction
22 JJ Mary Situation de CFR .Strategie de materiel de traction (Pdf, 0,59 Mo)
TPCF a changé de modèle et d'échelle, comme nous l'a présenté Y.Guimezanes, Président de TPCF devenu Régio Rail LR, avant de traiter de la question de la formation des personnels.
23 Y.Guimezanes La situation de TPCF et problematique de la formation du personnel (Pdf, 3,58 Mo)
Pour RDT 13, les premières tractions "spot" ont commencé et la montée en puissance se prépare; Yoann Digonnet, Responsable Exploitation a pu nous exposer les conditions du passage des premiers contacts aux contrats de transport fermes.
24 Yoann Digonnet La situation de RDT 13 et passage du contact prometteur au contrat de transport (Pdf, 0,58 Mo)
Les infrastructures ferroviaires, tant dans les ports que sur le RFN sont une condition  de l'amélioration de l'offre de services. Sur les lignes capillaires du RFN, RFF fait des efforts spécifiques et développe de nouvelles conditions de maintenance. Dans les ports, la réforme a donné les moyens aux GPM d'investir et d'exploiter au mieux leurs reseaux ferrés grace au recours à des prestataires.Cette séance était animée par Marie-Hélène Poingt, journaliste à Ville Rail et Transport; la table ronde qui l'a conclue, à laquelle participaient aussi Christian Rose , Délégué Général Adjoint de l'AUTF et Alain Binda, Directeur Embranchements Particulier à Colas Rail, a fait émerger l'intérêt de la diversité de ces expériences pour optimiser le coût de la maintenance des voies.
Les  deux premiers exposés de RFF par Jean-Pierre Orus, Chef du Service Développement de l'offre  et Antoine Latouche, Chef du Service Commercial de la Région Bourgogne Franche Comté, ont permis de présenter la stratégie de RFF pour la revification des lignes capillaires et d'en comprendre la mise en oeuvre dans une région pilote, la Bourgogne
32 A Latouche Renover le reseau capillaire de Bourgogne a un cout acceptable. (Pdf, 2,23 Mo)
31 JP Orus Definition technique et financement de la renovation des petites lignes (Pdf, 0,48 Mo)

Télécharger tous les documents dans un fichier compressé
 Ensuite Christian Feuvre, Directeur Délégué aux Transports Terrestres de GPM du Havre, nous a présenté la méthodologie suivie pour choisir les prestataires en charge de l'exploitation et la maintenance du réseau ferré, tandis que François Coart, Directeur du Développement du Groupe Europorte exposait l'expérience d'Europorte  la matière de gestion déléguée de voies portuaires.
34 F.Coart Lexperience des premiers reseaux portuaires en gestion deleguee (Pdf, 3,57 Mo)
33 C.Feuvre.Maintenance et exploitation du reseau ferre du GPM du Havre (Pdf, 2,56 Mo)

Télécharger tous les documents dans un fichier compressé
La quatrième séance, présidée par J.Chauvineau, visait à présenter des développements récents dans les offres de services de transport de fret ferroviaires. Au cours de la table ronde qui a suivi les quatres exposés sont aussi intervenus Jean-Michel Genestier DGA de SNCF-Géodis, qui a rappelé la politique de SNCF vis à vis des OFP, et Emmanuel Delachambre, Directeur Général de ECR , qui a en particulier proposé d'aider les OFP à maitriser les techniques spécifiques d'exploitation pour créer des partenariats constructifs
Philippe Guillard, Directeur des Opérations du GPM La Rochelle a présenté le ferroviaire comme un élément structurant de la stratégie de développement du GPM
41 Ph Guillard Le ferroviaire une strategie au Port de La Rochelle. (Pdf, 1,89 Mo)
 Agénia va incarner un nouveau type d'OFP inter régional, comme nous l'a exposé Michel Colombié, son Directeur Général ; son offre incluera des services de logistique et de manutention très diversifiés
42 M.Colombie. AGENIA une ambition regionale pour du fret autrement (Pdf, 6,62 Mo)
L'exposé de E.Demonsant, Directeur Général de BD Rail Services, a présenté une nouvelle offre ( le premier train roulant le jour même!!) combinant une plateforme multimodale, deux OFP et une EF nationale pour une liaison France Italie.
43 E.Demonsant Plateformes multimodales et OFP (Pdf, 1,23 Mo)
EURORAIL est un acteur déjà confirmé, mais comme son Directeur  Général nous l'a présenté,sa stratégie évolue, avec la création d'une joint-venture avec Rail Road Development Co ( société US) et des investissements dans les OFP CFR et TPCF.
44 E.Debrauwere Mise en reseau des OFP. (Pdf, 0,78 Mo)

Synthèse de Jacques Chauvineau, Président d'Objectif OFP


J.Chauvineau 22-10-2012      
    Une forte participation marquée par la diversité, une journée dense et stimulante qui, comme l’a dit François Poupard, représentant de Frédéric Cuvillier, tranche avec la morosité ambiante. Des propos en  écho à ceux d’ouverture, tenus par Jean Eric Paquet au nom de la Commission européenne.
     
     Le fret ferroviaire n’est pas en chute de la demande mais en déficit d’offre. Les attentes nouvelles du marché l’emportent sur la crise. Encore faut-il que  l’offre soit conçue en partant des territoires. De  la conviction, de la matière grise, de l’innovation, de la concertation...et la confiance des chargeurs ne demande qu’à revenir.
     
    50%  des charges du rail se cachent dans  les séquences terminales. C’est là que se «joue le pacte de productivité du rail » dont on parle tant, adossé à une présence commerciale et une adaptabilité territoriales nouvelles. Le rail français traditionnel a tout intérêt au foisonnement de ces initiatives locales qui élargissent le  marché en partenariat avec les chargeurs. Les prochaines annonces du Gouvernement doivent s’emparer de cette piste, sinon la relance du fret échouera comme tous les précédents plans depuis un quart de siècle.

Conclusions de François Poupard, Directeur Adjoint du cabinet, représentant Frédéric Cuvilier, Ministre des Transports de la Mer et de la Pèche

        La  Journée a été conclue par François Poupard, qui a déclaré résumer «avec ses mots» ses impressions au terme de nos débats dont la tonalité, a-t-il déclaré, tranche avec l’ambiance  morose de réduction continue des volumes transportés par le fer. Il est clair que les grands opérateurs ne s’intéressent pas assez au niveau territorial, là où se noue le contact avec le marché.
        Il faut réagir en passant de grands engagements suivis de peu d’effets à des actions sur le terrain, dans le cadre d’un plan à court terme, 2 ans par exemple ; en effet  le grand foisonnement de réponses qui ont été présentées montre que l’on peut faire bouger un mode réputé lourd, ce qui est une raison d’espérer.
        De nombreuses pistes sont à explorer, par exemple :
• Permettre un accès équitable aux plate-formes et infrastructures ferroviaires, l’OFP ne pouvant être limité au « dernier km », et desservir les grandes agglomé-rations.
• Adapter la règlementation aux PME ferroviaires, dans le respect du niveau de sécurité.
• Soutenir les créateurs, en coopération avec les Régions.
        François Poupard a confirmé l'intérêt du Ministère pour la démarche de création des OFP en relevant le dynamisme et l'enthousiasme des acteurs ainsi engagés dans le renouveau du fret ferroviaire
 
powered by Makoa